Écouter voir

BHN9 - LA BIENNALE HORS NORMES

“C’EST POUR CELA QU’ON AIME LES LIBELLULES”

BHN9 ©Caroline Dahyat

La 9ème BHN / Biennale Hors normes, déployée sur septembre et octobre 2021 est terminée. Rendez-vous à la prochaine, à la 10ème
Elle s’est déclinée en 4 thèmes : 

“Ils rencontrent les libellules”

“Ils habitent les libellules”
“Ils parlent libellule”
“Ils métamorphent les libellules”


La Sauce Singulière Association (loi 1901) créatrice et organisatrice de la Biennale Hors Normes (BHN) depuis 2004 à l’initiative des artistes Guy Dallevet, Jean-François Rieux et Loren.
Siège : 33 rue Pasteur 69007 Lyon.
WWW.ART-HORSLESNORMES.ORG

Guy Dallevet - président

Comme vous, nous sommes passés du rêve à la réalité.
La Biennale Hors Normes (BHN) est née de l’utopie de 3 plasticiens mais surtout de l’attente des autres : artistes, public et partenaires.
Agitateurs de motivations, en 2005 ils suscitent suffisamment le désir des institutions, publics, acteurs, des artistes, etc... pour que débute la 1ère édition de la BHN.
Une source d’énergie commune à vous comme à nous, la passion et ce désir de faire ensemble pour que naisse l’émotion que suscitera l’événement.
Ensemble implique des acteurs, des partenaires pour aller à la rencontre du public et non l’amener en un lieu. C’est ainsi qu’avec le temps, la diversité, la mixité et le désir, permirent des rencontres de partenaires improbables allant du foyer de vie au musée, de la MJC à l’Université qui s’investirent pour exposer, projeter, des oeuvres d’artistes contemporains, hors normes, … Cet événement n’attend plus que vous.
Pour s’ouvrir à un public large, la Biennale Hors Normes intègre d’autres facettes de la création dans notre cas: spectacles vivants, performances, projections de courts et longs métrages, tables rondes, conférences, master class, et danse pour la prochaine édition.
L’ancrage territorial et dans le temps permettent de rendre actifs des personnes souvent éloignées des milieux culturels actuels.
Depuis sa création, ce sont les oeuvres de 1.000 artistes issues du monde entier qui s’exposèrent dans près de 200 lieux de la région Auvergne Rhône-Alpes mais pas seulement. La présence de nombreux artistes durant l’événement, engendre la première des médiations l’échange humain en plus des performances, des expositions, des conférences, des spectacles, des ateliers qu’ils offrent au public comme ils pourront le faire pour vous.

Sur le terrain - Susciter l’intérêt
Les artistes le deviennent pleinement auprès du public et des populations en difficulté, éloignées, discriminées au travers de divers ateliers organisés tout au long de l’année. Nous intervenons auprès des scolaires pour sensibiliser les enfants au monde de l’art, ainsi que dans des foyers de personnes en situation de handicap ou en milieu carcéral ; pour apporter une touche de couleur, un sourire, un rayon de lumière et permettre aux personnes de s’exprimer et d’échanger librement grâce à la création artistique.
Nous collaborons également avec des associations caritatives telles que le Foyer Notre Dame des Sans Abris, Les Resto du Coeur, UNICEF ou Petits Frères des Pauvres sur différents projets qui intègreront pour certains la Biennale

La Biennale Hors Normes
La 8ème édition de la Biennale Hors Normes en quelques chiffres : plus de 3OO artistes du monde entier (20% d’artistes étrangers par BHN) sur 50 lieux de la Métropole de Lyon mais aussi en Région Auvergne Rhône-Alpes, en National : Paris et à l’International (Belgique, Chine) mais aussi Maroc, Canada et Pays-Bas par le passé. Ils ont offert au public des performances, des expositions, des conférences, des spectacles, des master-class, ou encore des ateliers sur 2 mois avec 10 jours plus intenses. Actuellement se monte la 9ème édition avec comme pour vous, de très nombreuses incertitudes, mais nous croyons en cet événement qui va se révéler important pour la reprise.
Les 8 premières BHN contribuèrent à en faire un événement incontournable dans le paysage de l’art contemporain national et international, reconnu comme une manifestation unique, où l’humain trouve toute sa place. La BHN fédère des artistes des citoyens des partenaires autour d’enjeux artistiques et sociaux.
Chaque Biennale est hors norme dans son ensemble pour susciter la curiosité, pour interroger des mondes souvent opposés, pour que la différence ne soit plus lue comme un handicap mais une richesse.

Favoriser l’Art
La BHN se veut avant tout médiatrice pour permettre au plus grand nombre de découvrir, de voir et d’échanger sur l’art en général. Dans sa volonté de favoriser l’accès à l’art, elle fait le choix de la gratuité des entrées à ses expositions, conférences et débats. La mixité, l’égalité sont les maîtres mots de cet événement qui attira 24.000 visiteurs en 2019.

Une ouverture à l‘international
La BHN est une histoire qui s‘écrit à plusieurs et surtout dans l’échange. Créatrice de liens, elle partage ses réflexions en s‘ouvrant sur l‘extérieur à chaque édition, en repoussant les frontières géographiques et notamment en s’impliquant à l’international avec la création de Micro Biennales Hors Normes dans différents pays : Maroc, Canada, Belgique, Pays-Bas, Chine.
Un lien privilégié s‘est d‘ailleurs créé avec la Chine, où de grandes structures artistiques et culturelles apportent leurs soutiens à la BHN. Plus de 260 œuvres issues de 60 artistes français furent exposées à Beijing (musée montagne et mer), Nanjing et Shanghai (1ère Biennale d’art Hors les Normes organisée par les presses universitaires de Shanghai- Exposition dans un musée), Wuhan (exposition fédération des handicapés de Chine), conférences, ateliers, tables rondes, résidences furent organisés durant ses 3 années consécutives, avec une importante couverture médiatique. De nombreux artistes chinois reconnus internationalement, seront présents sur la prochaine édition en 2021.
Sont prévus pour 2021 comme micro-BHN : Madagascar, Chine, Japon.

C’est pour cela qu’on aime les libellules.
Ne pouvant rester sans réponse cette 9BHN inverse le principe question réponse. Kafka nous en offre la possibilité.
A la fin de sa courte vie d’écrivain, la maladie le rend aphasique. Aux personnes qui lui rendent visite, il répond par de courtes phrases écrites. Cette réponse apparemment sans signification garde pourtant en creux l’objet qui la fait naître, cette question verbale à jamais effacée.
Cette réponse « C’est pour cela qu’on aime les libellules » paraît dénuée de sens pourtant elle semble répondre au plus juste à une question.
Bien souvent nous construisons déjà notre réponse sans attendre la fin de la question. Allons plus loin en formulant une réponse mais cette fois en demandant aux artistes quelle question a pu amener cette réponse.
Cette Biennale Hors Normes inverse l’ordre des choses, l’espace-temps pour entrer dans celui du paradoxe de celui d’un sentiment que l’on porte pour un insecte aux apparences trompeuses.
Un événement à l’image de la libellule qui semble légère, fragile et pourtant redoutable prédatrice.
Une libellule qui se métamorphose dans le temps, qui semble suspendre le temps en un vol stationnaire. La libellule est aussi l’objet d’un imaginaire fertile.

Guy DALLEVET - président