Écouter voir

DÉCÈS DU PEINTRE YVES MAIROT

©Serge Bocquet

Yves Mairot est décédé le samedi 3 septembre.

Né en 1924 aux Ollières, il a grandi entre Taninges, Propulsé à l’orphelinat de la chartreuse de Mélan à 6 ans après la mort de son père, et Annecy à partir de 1938. Il arrivait dans le chef-lieu du département à l’âge de 14 ans. Sa mère, institutrice à l’école maternelle des Fins, a élevé seule ses trois enfants. Entré dans la Résistance à 20 ans pour fuir le service du travail obligatoire (STO) en Allemagne, Yves Mairot a participé, entre autres, à la libération d’Annecy en août 1944, après avoir commencé une carrière d’instituteur à Bloye, près de Rumilly, puis à Thonon.

Après la guerre, il est devenu enseignant en philosophie en parallèle de son activité d’artiste. En 1950, il était nommé professeur à l’École normale d’Albertville, puis à Annecy.
Il exposait pour la première fois dans la galerie Perrière en 1960, avant de séduire de multiples sphères artistiques de Lyon, Genève, Barcelone, Lausanne, Sierre, du Québec, de Rome, de Madrid… En 2001, Yves Mairot a fait don d’une cinquantaine de ses œuvres au Département de la Haute-Savoie (donation enrichie en 2006 et 2015). Il laisse également derrière lui le dessin des actuels vitraux de la chartreuse de Mélan.
« Une de mes grandes fiertés », disait-i
l.


©Yves Mairot